Créer un univers fantasy – Choisir la période 2

Bonjour à tous et toutes, c’est encore Ambrea Taddy !

Nous revoici aujourd’hui dans notre guide à la création d’univers ! La dernière fois nous avions abordé quelques sujets intéressants, comme la manière de choisir la période de son univers de fantasy. Nous avions aussi commencé à couvrir quelques périodes, de la Préhistoire au Moyen- Âge, en passant par l’Antiquité. Vous pourrez retrouver tout cela dans cet article !

Reprenons où nous en étions, si vous le voulez bien ! Il y a encore beaucoup de périodes à couvrir, et rappelez-vous : Vous avez parfaitement le droit de mélanger des éléments de différentes périodes dans votre monde !

 

Renaissance

Tout d’abord, pourquoi cette période s’appelle ainsi ? Eh bien car on redécouvre les savoirs de l’Antiquité, c’est le renouveau de l’art et des connaissances. Evidemment tout n’avait pas été perdu durant le Moyen- Âge, mais à la Renaissance on fait de l’Antiquité une époque idéalisée. On se remet à peindre comme à cette période, on sculpte de nouveau des statues blanches etc… (d’ailleurs, saviez-vous que la sculpture du David a été créée à la Renaissance et non à l’Antiquité ?)

La durée de la Renaissance est sujette à débats parmi les historiens. Pour simplifier, disons qu’elle commence au XIIIe siècle, et finit au XVIe. Eh oui, c’est pendant le Moyen- Âge ! Pour être totalement honnête, c’est une période qui est utilisée pour délimiter la fin du Moyen- Âge et le début de l’époque moderne. C’est un peu un pont, quoi. C’est pas réellement une terre, c’est une passerelle d’une île à une autre. Mais ce n’est pas grave, parce qu’elle est quand même très intéressante !

Par exemple, c’est à la Renaissance qu’est réellement apparu le mot “Europe” ! Avant ça, les citoyens n’étaient pas réellement conscients qu’il y avait tout un monde autour d’eux, ils pensaient simplement faire partie du “continent des élus de Dieu”, mais que les autres n’avaient rien à faire avec eux. La notion d’identité culturelle apparaît, et on s’intéresse au reste du monde. C’est aussi là qu’on commence à utiliser des langues “populaires” pour l’administratif et la loi, au lieu du latin. Le français devient d’ailleurs la langue officielle, et on commence à voir apparaître des grammaires et des dictionnaires. Et on perfectionne l’imprimerie ! La première version imprimée de la Bible est réalisée en 1455 ! Parce que oui, jusque là on recopiait encore chaque livre à la main puisque l’imprimerie ne permettait pas une meilleur productivité que l’écriture.

Évidemment, comment parler de la Renaissance sans aborder la “période de grande angoisse”. Le retour des épidémies meurtrières comme la Peste noire, la Guerre de Cent ans, la décadence de l’Église avant la Réforme catholique… Et évidemment, avec l’imprimerie, les nouvelles se diffusent ! Avant, si personne dans le patelin n’était au courant de ce qu’il se passait dans le pays d’à côté, alors personne ne le savait. Mais désormais les nouvelles vont vite, et on se rend compte de tout ce qui va mal (puisque les humains ont la fâcheuse tendance à se concentrer sur le mauvais côté, on le sait).

Pour résumer, la Renaissance c’est beaucoup de changements, d’améliorations, et tout ça en très peu de temps !

 

Epoque moderne

Si vous avez en tête le film “Les temps modernes” avec Charlie Chaplin, chassez-vous ça de la tête. Beaucoup de monde confond “moderne” et “contemporain”. Dans les faits, l’époque moderne dure de la fin du Moyen- Âge vers le XVe siècle, jusqu’à la proclamation de la 1ere république en 1792. Enfin ça, c’est pour les français. Les historiens de langue anglaise (donc les américains aussi) sont d’avis qu’on est toujours dans l’époque moderne encore aujourd’hui. Mais bref !

La poudre et l’artillerie donnent une nouvelle allure aux guerres, de même que l’introduction de la pomme de terre en Europe atténue les famines. Il y a aussi la montée du nouvelle classe sociale : La bourgeoisie d’affaires (ceux qui sont riches, mais pas parce qu’ils sont nobles, juste parce que leur business fonctionne bien, et du coup ils traînent avec les nobles). Et évidemment, il y a aussi le siècle des Lumières au XVIIIe. De grands penseurs philosophiques, littéraires et culturels qui promeuvent les connaissances en encourageant la science par l’échange intellectuel, et qui s’opposent parfois violemment à l’Eglise, aux Etats, et surtout à l’obscurantisme et la superstition.

C’est aussi le développement du capitalisme et la naissance des premiers empires coloniaux. Comme on s’intéresse beaucoup plus au monde extérieur, le racisme se développe également. L’économie qui était surtout rurale commence doucement à devenir urbaine. Et tous ces changements dans la société finissent par faire basculer la monarchie (révolution française, toi-même tu sais).

Bref, c’est un gros “boum” qui est progressif mais qui éclate néanmoins.

 

Boom Reaction GIF by MOODMAN

 

Epoque contemporaine

On en vient enfin à l’époque actuelle. De la proclamation de la première république jusqu’à aujourd’hui encore. C’est une époque courte, mais remplie d’encore plus de changement que ce qu’on a vu avant ! Il y a la révolution industrielle, le passage des états à la république, l’abolition de l’esclavage, les guerres mondiales… Bref, c’est un sacré bazar !

Pour commencer, après la révolution française, le pays est resté un peu à la traîne parce qu’il était occupé à se disputer sur la façon de diriger un pays. Les britanniques en ont donc profité pour nous dépasser au niveau de la production industrielle. En 1880 le Royaume-Uni en assure tout seul les deux tiers au niveau mondial ! Bon, ensuite il est rattrapé par d’autres nations européennes, mais quand même. C’est d’ailleurs à cette période que tous ceux qui n’ont pas pu s’adapter à l’industrialisation disparaissent, comme l’Empire Ottoman. A l’inverse, le Japon s’ouvre au reste du monde et devient une grande puissance.

Mais se développer très vite a un mauvais côté ! Les inégalités de l’ancien régime sont vite remplacées par les inégalités de richesse. Le prolétariat ouvrier devient plus important, et on assiste à l’essor du syndicalisme. L’ouverture de la politique au peuple est aussi très longue à venir, même si l’Eglise est séparée de l’Etat et qu’on promeut une société laïque.

On arrive maintenant dans l’histoire que vous connaissez bien : Les guerres mondiales, le totalitarisme, la guerre froide, la course à l’armement, à la bombe atomique, au dernier smartphone…

Vous savez qu’aujourd’hui on est plus proche de 2050 que de 1990 ? Vous avez vu, le temps passe tellement vite ! Eh bien c’est pareil pour cette dernière partie de l’époque contemporaine. Il y a beaucoup de choses qui se sont passées en même pas 100 ans, ce serait compliqué de tout résumer. Mais au moins c’est la partie la plus connue donc je n’ai pas besoin de rédiger un article qui soit aussi gros qu’un roman (heureusement !) Bref, on a vu toute l’histoire depuis le commencement des premières communautés humaines jusqu’à maintenant. C’était un long voyage, mais je pense vous avoir donné beaucoup d’éléments. Et si on passait maintenant au futur ?

 

 

Futuriste

Le futur est peut-être la chose la plus difficile à aborder pour créer un univers fantasy. Parce qu’un univers de fantasy, par définition, est un univers parallèle et différent du nôtre. Or, imaginer le futur, c’est déjà faire quelque chose de différent. Il faudra donc faire attention à la façon dont vous développez votre univers.

Une chose différente aussi, c’est qu’il n’y a eu qu’une seule époque moderne, par exemple, mais il y a une infinité de futurs envisageables. Un futur où nous développons encore plus le capitalisme et la technologie ? Un futur où nous prenons complètement conscience de l’importance de l’écologie et réduisons nos émissions de CO2 jusqu’à presque atteindre le seuil 0 ? Un futur enfoui sous la mer à cause de la montée des eaux ? Un futur après une bombe nucléaire, avec l’air radioactif ? Un futur utopique où l’on a aboli l’économie et par la même action la pauvreté, permettant à chacun de se rassembler ?

Vous avez le droit d’imaginer tout ce que vous voulez, comme vous le voulez ! Vous pouvez même créer un futur différent à partir d’une période précise de l’Histoire. Par exemple, que se serait-il passé s’il n’y avait pas eu l’invention de la poudre à canon ? Où en serions-nous aujourd’hui ?

En bref, le futur est une période très intéressante pour un univers fantasy, mais elle demande une grande gymnastique mentale et beaucoup d’application.

 

Think Winona Ryder GIF by reactionseditor

 

Ouf, il me semble qu’on a enfin fait le tour ! Comme dit précédemment, choisissez bien la période au cœur de laquelle vous voulez créer votre univers fantasy. Car même si l’histoire de votre monde ne sera pas la même que la nôtre, vous devez être consistant et logique concernant le développement de votre univers. Et si vous n’avez pas envie d’écrire l’histoire entière d’un monde en partant de la Préhistoire, incluant chaque détail, il est toujours utile de copier un peu sur notre Histoire, pour vous sauver du temps.

Et maintenant ? Je vous propose la prochaine fois un “petit” passage sur la géographie de votre monde ! Parce que la forme d’une planète, son air, son eau etc… Influe sur son histoire, le développement de ses peuples, les inventions qui y sont faites, etc. Mais nous verrons tout ça la prochaine fois !

Tant que j’y suis, avant de vous laisser : Faites-moi savoir si vous voulez que je parle des périodes fictives à un moment ! Le steampunk et autres peuvent être intéressants aussi pour imaginer un monde…

Allez, cette fois j’y vais vraiment !
Des bisous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *